Présentation du projet Oblitération




 French :

Oblitération est un projet générique se déployant en diverses formes : Installation, photographie, vidéo, dessin, objets, son.

L'installation fait appel et rassemble diverses techniques.
Les autres pièces peuvent être uniques ou déclinées en séries.

Il s’agit d’une recherche articulée autour de l’ambivalence qu’entretient l’homme avec le reste du vivant, avec l’ensemble de l’écosystème.

Elle s'articule autour de divers positionnements moraux ou émotionnels :

- la tentation romantique (émerveillement, fascination, appel du Sauvage) : Cycle des Célébrations
- les comportements contradictoires (consommer pour assouvir notre désir du Sauvage) : Cycle de l’Ambivalence
- les pratiques mortifères et l’effet boomerang : Cycle des Colères

Une partie de l’humanité, après avoir largement pillé les ressources de la planète, aspire à un « retour au naturel », à renouer avec ses origines sauvages, une autre partie n’a pas encore réalisé la prise de conscience nécessaire à l’évitement d’un désastre écologique généralisé, pendant qu’une autre encore rêve de puissance à son tour et s’emploie à détruire ce qu’il reste de sauvage et de viable le plus rapidement possible. Le positionnement des uns se mue en une colère grandissante envers le mépris des autres. Parfois les parties s’incluent l’une l’autre, dans une ambivalente complexité. Et la nature commence à nous renvoyer furieusement le boomerang.

L'Homme est un organisme vivant. Le vivant étant toujours voué à l'entropie, on peut se demander si l'Homme n’est pas le meilleur instrument de sa fin. Une question demeure alors : l'Homme-parasite est-il est-il un accident de l'évolution ? Une nécessité ? Ou une émergence logique de l’écosystème ? Sera-t-il l’arme d’obliltération du vivant tel qu’on le connaît ? Nous vivons une période historique charnière, nous tenant dangereusement en un équilbre fragile au bord d’une catastrophe annoncée.

English :

Oblitération is a generic project
using different media and techniques : Installation, photography, hypercollage, video, sound…

Oblitération is about the human ambivalence towards the rest of the living and the ecosystem at large.

It is articulated around three moral and emotional positionings :

The Celebration Cycle : the Romantic temptation (marvelling, fascination, call of the wild)
The Ambivalence Cycle : our contradictory behaviours, consumming nature-like goods as a way to satisfy our need for wilderness
The Angers Cycle : our deadly practices and the boomerang effect

After having widely looted the planet’s natural resources, a part of humanity, aspires to a « 100% natural » come back and a reconnection with our wild origins; another part of humanity hasn’t yet brought the generalised ecological catastrophy into consciousness, and yet another part is dreaming of becoming in their turn big world players, destroying all surrounding natural resources as fast as they possibly can to that effect.
One group’s positioning fuels the despite and anger of another. Most of the time, each group includes the others in an ambivalent complexity. In return, nature starts to furiously throw the boomerang back.

Human beings are living organisms. As the living is always vowed to entropy, we can wonder if humanity is not the best instrument of its own end. Some questions remain : Is Man a parasite of some evolutionary accident ? Or a logical emergence of the ecosystem ? Will we be the weapon that obliterates the living as we know it ?
Whatever we are, we are living a historical turning point, dangerously balancing at the edge of a disaster foretold.